PRESENTATION

Le Levallois Sporting Club (LSC) est un club sportif omnisports situé à Levallois, dans les Hauts-de-Seine. Créé en 1983, le club compte aujourd’hui 33 sections et plus de 16 000 adhérents, ce qui en fait un des clubs omnisports les plus importants de France.

Le LSC mêle étroitement le sport d'élite représenté par des champions de haut niveau (Teddy Riner, Marie-Claire Restoux, Jean-Philippe Gatien, Eric Srecki) au sport loisir, des plus jeunes jusqu'aux seniors, contribuant ainsi à former les champions de demain.

HISTORIQUE

L’histoire du Levallois Sporting Club commence le 27 décembre 1983, jour où l’association est enregistrée à la préfecture de Nanterre (n° 19011492) et publiée au Journal officiel.

En réalité, l’aventure démarre quelques mois plus tôt avec l’élection de Patrick Balkany et de toute son équipe à la mairie de Levallois : « mon objectif premier, en créant le LSC était bien de susciter l’adhésion au sport du plus grand nombre d’enfants levalloisiens pour qu’ils découvrent l’apprentissage des notions de rigueur, de respect et de règles de vie. »

La nomination de Jean-Pierre Bastide comme premier adjoint est un signe fort de ce changement de cap. Le kinésithérapeute de formation, qui sera nommé plus tard Président du LSC, partage cette philosophie :

« Le sport est un élément crucial pour la vie de notre commune. »

Le lancement du club est un succès avec douze sections répertoriées (aïkido, aviation, boxe française, culture physique/cross, cyclisme, gym d’entretien, handball, judo, lutte, tennis, volley-ball et triathlon) auquel s’ajoute un soutien matériel et humain à d’autres associations de la municipalité.

Le développement personnel, credo du sportif vaut aussi pour le LSC. Le club progresse au fil des années et élargit son offre. « Certaines disciplines déjà existante ont été intégrées, d’autres ont été créées » précise Jean-Pierre Bastide. Déjà, on aperçoit les prémices de ce que deviendra le LSC : le plus grand club omnisport français. Le sport loisir y a toujours sa place, mais le sport de compétition ne tarde pas à s’émanciper. Pour Patrick Balkany, « les têtes d’affiche donnent aux autres le goût du sport et ils inspirent des vocations. » L’élite joue un rôle de locomotive et tire la base. Les locomotives, ce sont l’escrime, le judo et le tennis de table et elles vont rapidement atteindre l’Olympe, autrement dit les Jeux, à Séoul en 1988. Le club qualifie huit athlètes parmi lesquels Jean-Philippe Gatien et Frédéric Delpla, l’escrimeur, qui ouvre le compteur olympique du LSC avec une médaille d’or à l’épée par équipe.

Aujourd’hui, le club omnisport s’appuie sur 33 sections et plus de 16000 adhérents. Pour Patrick Balkany, « le LSC correspond exactement à l’image que je m’en faisais lorsque nous l’avons créé : un grand club omnisport qui accueille jeunes et moins jeunes avec des équipes d’élite à la portée d’une ville moyenne comme Levallois. Dans un contexte un peu morose, le LSC se porte bien. Notre secret, c’est le travail quotidien. Continuons ! ». Continuer, toujours, à marquer l’histoire du sport français. Voici le LSC.