[INFORMATION PDS MARCEL-CERDAN]
 

FERMETURE vendredi 13 décembre à 16h

13.11.2019

Samedi soir, c’est Gala de boxe à Levallois. Aux commandes, Malamine Koné, promoteur.


Plus d’un an et demi après sa dernière soirée de boxe, il revient à Cerdan avec The Main Event 8. Au programme, une fight card relevée avec deux championnats de France, une ceinture francophone WBC, une finale de la Coupe de la Ligue et la défense de la ceinture internationale WBA. Seront présents trois boxeurs levalloisiens.

Tout d’abord, Aberrazak Houya en super-léger. Il est champion d’Afrique ABY et UBO. Son objectif : prendre sa revanche contre Ala Edine Moussa qui est le seul à l’avoir battu. Un combat qui s’annonce explosif !



Moughit El Moutaouakil, plus connu dans le milieu sous le nom de Guito, disputera la finale de la Coupe de la Ligue contre Johanny Bola. Les deux combattants se sont déjà rencontrés. Avantage Guito. Celui qui remportera la finale deviendra le challenger officiel pour affronter le champion de France. Un gros défi attend donc notre pensionnaire en poids moyens.

Il est la tête d’affiche. Il est au cœur de la soirée. Il est sur toutes les affiches et visuels de la soirée. Kevin Lélé Sadjo va monter sur le ring du Palais des sports de Marcel-Cerdan pour défendre sa ceinture WBA internationale acquise en juillet dernier à Marseille.  Face à lui, l’argentin Rolando Wenceslao Mansilla (15 victoires – 6 défaites). Depuis quelques jours, le Sud-Américain provoque notre boxeur. A voir quelle sera la réaction de celui-ci sur le ring.



Lors de la dernière soirée boxe, No Limit X de Brahim Asloum, nous avons rencontré un Kevin prêt à en découdre. A 29 ans, il sait qu’un gros combat l’attend.
« Ce soir, monter sur le ring, ça me démange. J’ai hâte d’être au 16 novembre. Je suis prêt mentalement et physiquement. Koné est mon promoteur depuis plus de 3 ans, il m’a fait devenir numéro 8 mondial. Après le combat marseillais, j’ai pris un mois de vacances pour récupérer. Depuis début septembre, je suis de retour dans la préparation.
La préparation, c’est une heure de footing à jeun le matin pour l’endurance. A 18h, je retrouve Karim mon coach pour des mouvements techniques et de la technique de combat. L’objectif est de perdre un kilo par semaine.
Ça fait 5 ans que je boxe. Avant, je faisais du football à Créteil. Mais j’étais très impulsif, la boxe m’a appris le respect, la discipline et la confiance en moi. C’est un ami qui m’a dit « tu es trop impulsif et tu aimes trop te bagarrer, viens avec moi à la salle ». Depuis, je n’ai jamais pu quitter la salle de boxe."

A quelques jours du combat, il est encore plus prêt.
« Je suis au poids, 76.500kg à la balance de ce matin. Je me sens très très bien, j’ai hâte de boxer. Le spectacle sera garanti, le combat n’ira pas jusqu’au bout. Il y aura du KO du l’air, d’un côté ou d’un autre. Il y a de la motivation, il ne va pas venir me chercher ma ceinture chez moi à Levallois devant mon public. La préparation s’est très bien passée avec des bons sparring comme Guito. »

Sans oublier, le jubilé de Christophe Debusillet. Pour la dernière fois, il va monter sur le ring puis raccrocher définitivement les gants. A 44 ans, il fermera le chapitre de sa vie de boxeur professionnel. Son dernier combat remonte à ……
Au mur, 10 titres de champion de France, un double titre de champion d’Europe et le titre de champion du Monde en française et le titre NBA international en anglaise.