17.10.2020

 C’est dans un Marcel-Cerdan qui sonnait creux que l’épisode XIII du show d’Asloum Events a eu lieu.
On entendait distinctement les coups des boxeurs, les conseils des coins et le crépitement des appareils des photographes en bord de ring. Les caméras de RMC Sport étaient présentes pour faire vivre les combats en direct aux téléspectateurs en couvre-feu.
Malgré le contexte sanitaire difficile, le défi a été brillement relevé par Asloum Events, les teams des boxeurs et toutes les personnes qui ont œuvré pour cet événement.
La boxe était de retour au Palais des sports Marcel-Cerdan et c’est bien là le plus important.

A 19h pétantes, Guito est monté sur le ring dans son short bleu étoilé. Face à lui Ismael Seck. Ils sont allés au bout des 8 rounds de 3 minutes. Au moment de la décision, les arbitres n’ont pas pu départager les deux boxeurs qui se quittent sur un match nul.


Le débriefing de Guito

« Ce n’est pas la reprise à laquelle je m’attendais. J’ai mis du temps à rentrer dans le combat.
J’ai été un peu pris d’une bronche pendant une semaine. J’ai dû arrêter l’entraînement et le sparring avec des antibiotiques. En montant sur le ring, je pensais que ça allait passer. Mais au 2e round, ça m’a rattrapé. Il y a des jours avec et des jours sans. J’ai manqué de rythme pas par manque de préparation mais à cause de la bronchite qui m’a sorti du combat. J’étais très bien entouré au coin mais quand le moteur est encrassé, il n’y a plus moyen d’avancer. Ce soir, je n’avais pas les jambes pour le cadrer, je lui ai fait mal mais je n’ai pas réussi à mettre ma technique et ma stratégie en place… Là, j’ai suivi et je suis rentré dans son jeu.

La préparation a été un peu compliquée par manque de sparring et avec des conditions d’entraînement où il faut s’adapter sans cesse.

Boxer sans public est plus handicapant que je ne le pensais. Le public levalloisien est la force de cette salle. Ce soir, je n’avais personne pour pousser et motiver.

Ce match nul n’est pas une défaite sur le papier mais ça en est une à mes yeux.
J’ai proposé une revanche à Ismael car il le mérite. C’est une bonne prestation pour lui car je suis le numéro un français de notre catégorie.

Ce combat me remet en question sur le travail qu’il y a à faire. Je sais qu’il y a des choses à améliorer
comme par exemple le manque d’appui, un travail sur la diététique, …

Maintenant, ça va être un peu de repos avec une semaine de footing. Puis, je vais repartir plus ou moins sérieusement à l’entraînement en espérant avoir une date prochainement même si cela s’annonce compliqué… 
»

 


Les résultats des autres combats de la soirée

Combat international Légers – 8 rounds de 3 minutes
Yazid Amghar – Daniel Mendoza (Nicaragua)
Victoire de Yazid Amghar sur arrêt de l’arbitre à la 4e reprise. Il signe ainsi sa première victoire dans sa nouvelle catégorie en légers.



Combat international Légers – 8 rounds de 3 minutes
Guillaume Frenois – Alexander Cazeres (Mexique)
Victoire unanime de Guillaime Frenois



Combat international Légers – 8 rounds de 3 minutes
Yvan Mendy – Alain Christian Sangue
Victoire unanime d’Yvan Mendy



Championnat WBA intercontinental Coqs – 10 rounds de 3 minutes
Elie Konki – Anuar Salas
Victoire unanime d’Elie Konki. Il intègre directement le Top 10 mondial.

 

Crédit photo : Zohair Bijaoui/Ville de Levallois